Efficacité du développement

ADER 2021

"La pandémie (COVID- 19) a considérablement modifié le paysage du développement mondial et, dans de nombreux cas, a fait reculer les progrès réalisés dans la réalisation des objectifs de développement durable (ODD) - Agenda 2030"

 

La persistance des effets néfastes de l'évolution de la pandémie de Covid-19

ICD ADER 2021La pandémie de COVID-19 a accru l'extrême pauvreté dans les pays membres de la BID d'environ 51 millions de personnes entre 2020 et 2021. Les progrès du pays membres vers les ODD stagneront probablement. Les pays membres à faible revenu et fragiles, en particulier en Afrique subsaharienne, mettront plus de temps à se rétablir en raison des faibles taux de vaccination et de la disponibilité insuffisante des ressources. Des facteurs mondiaux tels que la reprise de la chaîne d'approvisionnement internationale, la stabilité des prix des produits de base et l'incidence d'événements climatiques extrêmes seront essentiels à la reprise de la croissance.


La SID en action

La SID s’est engagé à accorder 250 millions USD en 2020 pour aider ses pays membres à faire face à l'impact du COVID-19 et a approuvé 171 millions USD en faveur des institutions financières et du secteur privé via douze lignes de financement ainsi que 14,2 millions USD approuvés pour deux prises de participation dans des institutions financières islamiques et des industries liées à la santé et à l'alimentation. Les pays membres des régions d’Afrique sub-saharienne et d’Europe et Asie centrale ont été les principaux bénéficiaires. Les contributions de la SID ont aidé à soutenir les personnes besogneuses, à renforcer la demande et à protéger les moyens de subsistance des personnes.

Alors que les approbations ont ralenti par rapport à leurs niveaux de 2020 en raison des difficultés de planification et de conception de nouveaux projets dans une situation difficile à cause de la pandémie en 2020, les décaissements ont considérablement augmenté avec la reprise des activités économiques en 2021. Le développement du secteur privé, en particulier dans les PME et les industries critiques, est resté au centre des préoccupations. Les approbations concernaient principalement les pays membres de la région MENA, d'Asie et d'Afrique subsaharienne. Comme les années précédentes, en 2021, les portefeuilles d'approbations et de décaissements de la SID étaient alloués au secteur financier, qui représentait environ 50 % du total des approbations et 62,3 % du total des décaissements.

Le sondage annuel sur l'efficacité du développement de 2021 a eu un taux de réponse d'environ 77 %. Il a indiqué que malgré les contraintes imposées par la pandémie, la SID a obtenu de bons résultats en matière de création et de maintien d'emplois, en particulier dans les MPME, la promotion de la finance islamique, la contribution au bien-être financier de ses partenaires et dans des secteurs tels que la santé, l'agriculture et la transformation numérique. Le sondage a également suggéré que l'amélioration de l'alignement des partenaires de la SID avec les ODD et l'accélération de leur rythme de transformation numérique sont en progression.


Résultats du sondage sur l'efficacité du développement 2021

ICD Ader Survey 2021L'enquête annuelle sur l'efficacité du développement de 2021 a obtenu un taux de réponse de 76,5 %. Il a indiqué que malgré le ralentissement de l'économie mondiale et dans les PM, la SID a réussi à obtenir des résultats relativement impressionnants dans le maintien et la création d'emplois, en particulier dans les MPME, la promotion de la finance islamique, la contribution au bien-être financier de ses partenaires et dans les secteurs tels que la santé, l'agriculture et la transformation numérique. L’alignement des partenaires de la SID sur les ODD semble également s’accroître.


ICD ADER 2021 figures 1


Réponse de la SID


La SID s'engage à aider ses pays membres à faire face à des scénarios mondiaux incertains et risqués. Le plan d'affaires 2022-2024 de la SID se concentre sur ses principaux domaines de compétences consistant à contribuer au développement inclusif du capital humain, à renforcer la croissance économique verte et à construire des infrastructures durables conformes à la Stratégie 2025 de la BID et à sa propre stratégie décennale.

La SID peut jouer un rôle important dans la promotion du secteur privé et le renforcement de la réponse à la COVID-19 conformément à sa politique d'efficacité du développement actualisée. La SID aidera ses pays membres à atteindre les objectives du développement durable (ODD), ciblant directement les ODD 7, 8 et 9 en fournissant un accès au financement pour les petites et moyennes entreprises (PME) et le développement des infrastructures ainsi qu'en finançant le développement vert.

Au cours de la période 2022-2024, la SID prévoit de soutenir la création de 147. 633 nouveaux emplois, de fournir un accès au financement à 25.500 micro, petites et moyennes entreprises (MPME) et de permettre l'accès de 268.423 personnes dans ses pays membres à la finance islamique.

 



​Les rapports anterieurs 


2014  |  2015  |  2016  |  2017  |  2018 | 2019 | 2020